Le 26 mars 2018

Hommage

Je m’appelais Simone. Mon parcours de vie n’a pas été rose. On m’a trouvée dans la rue petite. J’avais des troubles du comportement, on m’a diagnostiqué épileptique ou quelque chose de rapprochant.
Longtemps, mon traitement a été surdosé.
J’ai été confiée, il y a quelques mois, à une association pour une raison que je n’ai pas comprise , mais j’ai trouvé un foyer, aimant, et une copine Chatouille.
Mon traitement a été réajusté et j’ai suivi un régime alimentaire spécifique, j’allais bien.
Le week-end dernier, je ne suis plus parvenue à manger ni à prendre mes médicaments. Lundi, une clinique m’a accueillie, pas celle qui me suivait…les vétérinaires n’ont pas eu connaissance du traitement que je suivais ni mon parcours de soins.
Je me suis endormie dans ma petite cage 3 jours après…je voulais juste vivre.. un défaut d’information auprès des vétérinaires et des responsables de l’association, une erreur d’aiguillage et me voilà partie dans mon jeune âge d’une anémie et d’un probable mal épileptique, laissant ma copine Chatouille, ma FA et les membres de l’association me connaissant désemparés.
Je m’appelais Simone et je ne veux pas qu’on m’oublie…
_______________________________________________________________________

Recherche PARRAINS ET MARRAINES pour Simone atteint d’une maladie très rare et difficile à dompter l’Hyperesthésie féline

Aujourd’hui nous vous contons le cas très spécial de la petite Simone à peine âgée de 3 ans.
Sa gardienne actuelle est désemparée et désespérée et a fait appel à nous comme ultime recours, ne souhaitant pas devoir la faire partir prématurément.
Simone ira rejoindre une de nos familles d’accueil dès le 16 octobre.

Simone a été abandonnée déjà 2 fois mais toujours laissée chez des personnes de confiance.
Ses deux dernières gardiennes Nina et Solène ont veillé sur elle jusqu’à maintenant.

Le diagnostic des précédents vétérinaires n’étant pas suffisamment clair pour nous, nous avons préféré demander l’avis de nos vétérinaires.
Prise de sang, radios, test.. ont déjà été fait, il ne reste qu’un scanner pour être totalement fixé sur sa maladie et sur ce que nous pouvons éventuellement faire de plus pour elle.

Le traitement a été ajusté suite au rendez vous début de semaine, un anti-parasitaire (strongold) et un changement de nourriture (croquettes hypoallergénique), ainsi que de nouveaux médicaments avant de
pouvoir réunir la somme pour faire un scanner (450€)

Son traitement à vie pour l’Hyperesthésie féline pour 1 mois :

Neurontin 150mg 2/jour : 10€
Dectancyl 0.5mg 1 à 2/jour : 10€
Croquettes Hypoallergénique de Royal CANIN: 4.5kg 35€
Scanner: 450€

“L’hyperesthésie est définie par une sensibilité exacerbée des différents sens. Le syndrome d’hyperesthésie féline peut être réellement impressionnant pour tout propriétaire de chat et on se trouve vite démuni car il reste encore peu connu. Les causes ne sont pas encore très claires : dermatologiques, neurologiques, comportementales ? Même les vétérinaires s’interrogent…”

“…Un examen clinique poussé devra être réalisé avec une recherche appliquée de toute lésion ou parasite cutané, un examen neurologique complet et un bilan sanguin.

Il faudra s’assurer de donner au chat une alimentation haut de gamme, complète et équilibrée, facile à digérer et hypoallergénique, qu’il mange correctement.

Il est essentiel qu’un traitement antiparasitaire efficace et très régulier soit réalisé.

Enfin on pourra agir sur l’environnement du chat pour l’enrichir et améliorer au maximum ses conditions de vie (accès à l’extérieur, lieux d’observation en hauteur et devant les fenêtres, jeux, interactions, compagnie, distribution adaptée de nourriture, etc…).

Différents médicaments peuvent être prescrits par votre vétérinaire : corticoïdes, antiépileptiques, antidouleurs, antidépresseurs ou anxiolytiques. Il n’y a pas de recette miracle ni de traitement spécifique, chaque chat et différent et le traitement est à adapter à chaque cas particulier afin d’apporter à l’animal et à son propriétaire le plus de confort possible.

Si le chat s’attaque trop à sa queue, que les lésions qu’il s’inflige sont trop importantes, une amputation de la queue peut être proposée afin d’améliorer l’état général du chat “ces cas sont rares et l’amputation se fait en dernier recours).”

Source: https://www.wanimo.com/veterinaire/medecine-generale-du-chat/le-syndrome-d-hyperesthesie-feline.html

Share this post